Le Madison Square Garden est située dans le coeur de Manhattan, c’est l’antre des Knicks et aussi une des salles de spectacle recevant le plus de spectateurs à travers le monde. Penchons nous sur notre arène dont l’histoire a commencé au 19eme siècle et qui a traversée l’histoire américaine et New Yorkaise.

LE PREMIER MADISON SQUARE GARDEN ET SES ORIGINES

A l’origine, sur la 26eme rue au niveau de l’angle nord de Madison Avenue, se trouvait une halte ferroviaire qui fut ensuite déplacée sur la 42eme en 1871. C’est ici que fut construit le premier Madison Square Garden de New York, mais ce nom est apparu plus tard. Après le déplacement de la halte ferroviaire, le terrain est laissé vacant puis loué en 1874 à un investisseur. Celui-ci convertira la halte en un hippodrome à ciel ouvert qu’il nommera The Great Roman Hippodrome. En 1876, la structure est à nouveau loué pour en faire un lieu de concert, de défilés de modes, de combats de boxe. C’est à la mort du propriétaire des lieux, Cornelius Vanderbilt, que son petit fils reprendra le contrôle du lieu pour en faire un lieu d’événements sportifs indoor, de convention, de spectacle, de combats de boxe, il nommera ce lieu Madison Square Garden en 1879.

A cette époque le cyclisme indoor est l’un des sports les plus populaires et le Madison Square Garden devient un haut lieu de cette discipline, si bien qu’une discipline sera renommé la “Madison”, devenue célèbre et se déroulant au Garden. Un toit est donc rajouté servant surtout à se protéger de la pluie, l’été l’effet de serre est insupportable et il fait un froid de canard en hiver. Face aux investissements trop importantes pour le développer, Vanderbuilt veut profiter du succès du lieu pour en tirer profit. Un groupe d’investisseurs va alors racheter le lieu, le détruire en juillet 1889 pour en construire la seconde version, parmi ces investisseurs un certain JP Morgan.

LE MADISON SQUARE GARDEN II: LA CONFIRMATION

Le groupe d’investisseurs décide en 1889 de détruire l’ancien Garden et d’en construire une nouvelle version pour la somme de 500 000$. La seconde version du Madison Square Garden est construite au même endroit et achevée le 6 juin 1890, moins d’un an après le début de sa construction. Fort du succès du modèle économique de la salle et du nombre croissant de visiteurs, les investissements sont fait dans l’architecture du bâtiment, les investisseurs souhaitent en faire une oeuvre à part entière. La construction est confiée à l’architecte Stanford White, qui en fera un magnifique building avec sa tour inspirée de Séville, faisant de lui le 2nd bâtiment en hauteur à New York et son hall immense qui sera le plus grand du monde à l’époque. Stanford White, l’architecte, s’est construit un appartement sur le lieu où l’on retrouve un restaurant sur le toit, il ira y déjeuner en 1906 et y sera … assassiné par un millionnaire New Yorkais.. Stanford White a en effet eu la mauvaise idée de séduire la femme de ce monsieur qui n’a apparement pas du tout apprécié.   

Stanford White a néanmoins réussi à en faire un lieu magnifique et très attendu par la ville de New York, si bien qu’à l’inauguration, plus de 17000 personnes s’y rendent, payant chacun la somme de 50$ pour découvrir le lieu. La même formule est conservée, on retrouve des évènements indoor tel que des combats de boxe, des courses de vélo, conventions politiques, catch, marathon indoor et aussi les World Series Football. On parle ici bien de football bien de chez nous, du soccer indoor qui est très populaire à l’époque et dont le Garden en est devenu un haut lieu. On retrouve régulièrement des compétitions internationales mais aussi plus local, avec notamment l’équipe des Knickerbocker Athletic… La fameuse course de vélo de six jours, la Madison, se déroulera ici jusqu’à la destruction du lieu. Malgré le succès du lieu, la seconde version du Madison Square Garden sera fermée en 1925 puis détruite en 1926, faisant place à un nouveau quartier et notamment à la tour “New York Life Building”, toujours présente aujourd’hui.

LE MADISON SQUARE GARDEN III: LES DÉBUTS DE LA NBA

La 3eme version du MSG, inaugurée en janvier 1925, sera la première éloignée de Madison Park, situé entre la 49eme et 50eme sur la 8eme avenue, la salle fut construite par le promoteur Tex Rickard qui réunissa plusieurs centaines de Millionnaire  pour financer les 4,5 millions de dollars prévue. De l’extérieur, c’est un bâtiment moderne qui contrairement à la 2nd version est très sobre, ressemble à une grosse boite, hormis son entrée principale où son éclairage avec le nom du Garden sera reconnaissable.

Le Madison Square Garden est une enceinte moderne et grande, pouvant accueillir près de 18 000 personnes en configuration basket à l’époque. Le record d’affluence pour un combat de boxe au garden aura lieu dans ce lieu, avec plus de 23 000 personnes présentes pour la rencontre entre Zivic et Armstrong, le 17 juin 1941. Comme pour les Garden précédents, on y retrouve le même genre d’évènements et notamment politique. A l’aube de la seconde guerre mondiale, a lieu une manifestation de boycott du nazisme en 1937 et en 1939 un rassemblement de plus de 20 000 personnes eu lieu en soutien au mouvement … Nazi… C’est dans ce lieu que Marilyn Monroe fera son fameux “Happy Birthday” à JFK.

Enfin, débarquent les équipes professionnelles sportives, les Rangers s’y installent et tiennent leur nom d’un jeu de mots avec le propriétaire du lieu, Tex Rickard. Le premier match de basket professionnel aux USA se jouera à quelques blocs de là sur la 50eme rue entre les Original Celtics et les Washington Palace Five le 6 décembre 1925. Sous l’impulsion de Ned Irish, futur premier propriétaire des Knicks, plusieurs équipes de NCAA viennent jouer au Garden et c’est ici que le premier match télévisé de basketball aura lieu.

Les Knicks qui s’y installe en 1946 pour effectuer 3 saisons en BAA, avec que cette ligue fusionne avec avec la NBL pour donner naissance à la NBA en 1949. Les Knicks participent à plusieurs finales NBA dans les années 50 sous l’impulsion de son coach Joe Lapchick, on retrouve les “Lapchick Knicks” avec Harry Gallatin, Dick McGuire, Nathaniel Clifton jusqu’à la fin des années 50. Le club entamera une reconstruction avant de connaître une époque de disette pendant les années 60, jusqu’au déménagement au Madison Square Garden que nous connaissons aujourd’hui.  

La destruction de la 3ème itération du Madison Square Garden commença après l’ouverture du nouveau MSG en 1968. Sur ce lieu, on retrouve aujourd’hui le Worldwide Plaza de New York.   

LA DERNIÈRE ET 4eme VERSION DU GARDEN

Le 11 février 1968 fut inauguré le Madison Square Garden à Pennsylvania Plaza, entre la 7eme et 8eme avenue entre la 31eme rue et la 33eme rue. Il l’oeuvre de l’architecte Charles Luckman pour 43 millions de dollars. la salle peut accueillir jusqu’à 20 000 spectateurs pour un concert et 19 000 pour le basket. Une des particularités du Garden actuel est d’être construit sur les rails de l’ancienne Penn Station, cette gare fut détruite puis tout un nouveau quartier fut aménagé, c’est à ce moment que le projet du nouveau Garden né. Un peu comme la pyramide de Toutankhamon, il est construit avec des techniques que l’on ne voit plus de nos jours pour une salle de spectacle. C’est une structure suspendue par câble d’une hauteur de 45,7m de haut avec un diamètre de 129m qui est choisie, ce qui lui donne cette forme arrondie et ce plafond unique en NBA et identifiable.  

Le Garden poursuit son activité de salle de spectacle depuis son inauguration, propriété de MSG Company, c’est aujourd’hui la 2nd salle musicale vendant le plus de tickets après l’O2 Arena de Londres. Depuis son ouverture, les plus grands artistes américains et internationaux sont passés au Garden, Madonna, U2, le dernier concert de John Lennon avant son assassinat, Bruce Springsteen ou encore Elvis Presley. Comme ses précédentes versions, le Garden était le haut lieu mondiale de la boxe avant que Don King organise les rencontres à Las Vegas. Le 8 mars 1971 eu lieu “Le combat du siècle” entre Mohamed Ali et Joe Frazier.

Les Rangers jouent bien entendu toujours au garden, aussi l’Université de Saint-Johns et bien sur les Knicks qui y déménagent dès l’ouverture en 1968. Après une reconstruction difficile qui fut un échec dans les années 60, les Knicks y vivront leur âge d’or dans les années 70, grâce aux titres de Champions NBA obtenus en 1970, 1973, sous l’impulsion des légendes comme Willis Reed, Walt Frazier, Dave Debusschere, Bill Bradley, Dick Barnett. Puis viennent les années 80 avec Micheal Ray Richardson, Michael King, puis enfin l’arrivée de Pat Ewing. La suite on la connaît…

MENACÉ DE DISPARITION ET RÉNOVATION

Avec 50 ans d’histoire, le Madison Square Garden dans sa version actuelle a connu aussi des heures sombres et a dû résister à des risques de disparition.

En 1972, le Garden est surpeuplé et victime de son succès. Les évènements s’enchainent à une vitesse folle, plusieurs équipes jouent régulièrement ici, Knicks, Rangers, Saint-Johns mais aussi les New York Blades jouant dans une ligue concurrente de la NHL. Pendant ce temps, se construit de l’autre côté de l’Hudson, à Newark dans le New Jersey, la Meadowlands Arena, complexe sportif ultra moderne et futur arène des Nets. Le propriétaire du Garden à l’époque, Irving Mitchell Felt, propose de faire jouer les Knicks et les Rangers là-bas…. Mais il effectue la vente du Garden en 1980 et étant en litige avec le fisc locale, la ville propose une accommodation fiscale à condition que les Knicks et les Rangers restent au Garden, conscient de l’intérêt de la population pour ses équipes.

Plus tard en 2004-2005, la ville prévoit la construction d’un nouveau stade, le West Side Stadium. La famille Dolan via la société mère de l’époque, Cablevision, soutiennent le projet jusqu’au moment où ils découvrent que le stade sera un danger mortel pour le Garden, un réel concurrent. La famille Dolan est déterminée à conserver le Garden et arrive à faire capoter le projet.

Après avoir effectué une première rénovation en 1991, le Garden devient vieux, ne répond plus au business modèle de l’époque et manque de confort pour les joueurs. Cependant, un tel lieu chargé d’histoire dans le coeur de Manhattan ne pourrait être détruit. Une rénovation de 1 milliards de dollars est alors entreprise entre 2011 et 2013. La rénovation se déroule en 3 tranches, chaque été pendant l’intersaison. Au programme, refonte de l’architecture interne avec ajouts de gradins, de passerelles sous le plafond, changement des sièges, création de loges luxueuses, refonte des vestiaires…. Le pari est réussi, le Garden est conservé et tout à fait en lien avec son époque et les services proposés, le rendant unique dans le monde et en NBA. En 2019, avec la destruction de l’Oracle Arena, le Madison Square Garden sera la plus ancienne salle de la NBA. Avec plus de 830 millions de valeur immobilière, c’est aussi de loin la salle la plus chère, le Staples center ou  le Barclays Center avoisinent les 500 millions de $.

L’histoire du Madison Square Garden est unique, dans le monde, en NBA et témoigne de l’histoire américaine et New Yorkaise, où l’on retrouve des évènements témoignants des époques, mais aussi avec des propriétaires parfois célèbres et venant des 4 coins du monde, à l’image des origines de la population américaine. Quand les résultats sportifs suivent, le Madison Square Garden fait de New York une place si particulière pour jouer et des Knicks l’une ou la plus grande équipe de la NBA. Ces murs ont tout vu, tout connu, résistent aux époques et aux défaites dans l’attente de se sublimer pendant les playoffs à New York.

Tout peut arriver, tant qu’on aura le Madison Square Garden les Knicks de New York seront uniques.