Un des joueurs les plus populaires et apprécié dans l’histoire des Knicks, qui a également marqué l’histoire du club par des recordsVoici Richie Guerin, l’arrière star des Knicks des années 50-60.

UN VRAI NEW YORKAIS ET PATRIOTE

Richie Guerin est un New Yorkais, un vrai, naît dans le Bronx en 1932. Il commence à jouer très tôt au basket, mais il était moins simple qu’aujourd’hui de trouver des pick up games dans les années 40. Néanmoins, il adore se rendre au Madison Square Garden (dans son ancienne version) pour voir les meilleurs joueurs du pays qu’il admire et très tôt il décide de faire carrière dans le basket.

J’ai toujours espéré que si le Basketball ne fonctionnait pas pour moi, je serais un Marines. Nous avons eu l'occasion de jouer à notre base contre d'autres bases militaires et équipes universitaires de tout le pays.
Richie Guerin

Richie Guerin est aussi depuis très tôt animé par le souhait d’intégrer l’armée, le corps des Marines. Dès l’âge de 15 ans il s’inscrit comme réserviste, joue aussi au basket sur les différentes bases où il se rend. Il restera membres des Marines même après sa draft.

Richie Guerin passe 4 années universitaires à Iona College puis patiente avant de rejoindre la NBA, malgré sa draft en 1954, et passera 2 années dans le Marine Corps Schools. En 1956, il rejoint son destin et réalisera son rêve de jouer au Madison Square Garden pour les Knicks, après que ceux-ci aient réussi un des plus grand “steal” de l’histoire de la draft NBA. En 1954, Richie Guerin sera drafté en 17eme position du second tour de la draft NBA.

 

IL ARRIVE AUX KNICKS ENCORE DANS L’ANCIEN MADISON SQUARE GARDEN

Richie Guerin intègre les Knicks en 1956, deux après sa draft au poste d’arrière dans une équipe qui perd beaucoup de ballons… Les Knicks sont composé de joueurs de talents comme Harry Gallatin, Nath Clifton, Dick Mcguire, Carl BraunCependant, c‘est la fin d’une ère chez les Knicks, le légendaire coach Joe Lapchick qui a mené l’équipe à 3 finales vient de quitter le club, Harry Gallatin commence sa fin de carrière et New York va entamer une période difficile jusqu’aux années 70 sur le plan des victoires. Le Madison Square Garden va très vite tomber sous le charme de l’explosif Richie Guerin et en fera son chouchou. Très vite dans sa carrière, il devient une machine à scorer, un playmaker, fort rebondeur jouant avec beaucoup d’intensité. Dans les saisons compliquées qui enchainent les Knicks, Richie Guerin est un rayon de soleil. Il obtiendra la première de ses 6 sélections All-Star dès sa deuxième saison en 1958, lors de cette saison il réalise également le record en match de passes décisives des Knicks, avec 21 réalisations, record battu par Chris Duhon en 2008 avec 22 passes.

A partir de 1958,  Richie Guerin devient l’option numéro une en attaque et fait des merveilles. Le record de points en un match par un Knicks est détenu par Carl Braun avec 47 unités. Mais contre les Syracuse Nationals en décembre 1959, il pulvérise le record avec 58 points. Il est encore aujourd’hui à la 3eme place derrière les 60 points de Bernard King et les 62 de Carmelo Anthony. Richie Guerin a pendant de nombreuses décennie était recordman de points et de passe en match des Knicks, il était à cette époque en NBA un des meilleurs rebondeurs parmi les arrières. Il obtient l’une des meilleurs moyenne aux points par match de l’histoire des Knicks en 1961-1962 avec 29,8 points/matchs.

Malheureusement pour Richie Guerin, il prendra part qu’à une seule campagne de playoffs avec les Knicks et devra subir des saisons avec des pourcentages de victoires aux alentours des 35%. La période où Richie Guerin a joué aux Knicks correspond à une période assez sombre, entre deux époques glorieuses. Les années Lapchick du début de la franchise et les années 70 où New York sera champion 2 fois. En 1963, à 31 ans il sera tradé aux Saint-Louis Hawks, mais son attitude sur le terrain feront de lui le chouchou du garden. Mettant à profit son expérience des Marines, son esprit d’équipe est adoré par tout le monde. Sa combativité à ne rien lâcher, à se sacrifier physiquement au profit de l’équipe lui vaudront une ovation de 5 minutes au Garden lorsqu’il reviendra jouer avec Saint-Louis.

AUX SAINT-LOUIS HAWKS, IL DEVIENDRA JOUEUR ENTRAÎNEUR

A Saint-Louis en 1963, l’ancien coéquipier de Richie Guerin,  Harry Gallatin,  est le coach en place. Il retrouve des joueurs légendaires comme Bob Petit ou Lenny Wilkens. Harry Gallatin est nommé “coach of the year” en 1962-1963 et il décide de retourner aux Knicks en 1964. Richie Guerin est alors nommé entraîneur-joueur des Hawks de Saint-Louis en 1964.

Dans le cadre de l’expansion draft organisée suite au lancement de Seattle Supersonics en 1967, Richie Guerin est drafté en tant que joueur. Mais il veut rester à Saint-Louis et entraîner l’équipe, Richie Guerin met alors un terme à sa carrière de joueur en 1967 et reste l’entraîneur des Hawks de Saint-Louis. Il sera nommé “Coach of the year” en 1967-1968.

Au début de la saison 1968, les Hawks déménagent à Atlanta et les Sonics acceptent de rendre les droits de joueur de Richie Guerin aux Hawks. Richie Guerin redevient joueur des Hawks comme réserviste. Pour son dernier match en tant que joueur le 19 avril 1970, à 38 ans, il compile 31 points, 5 rebonds et 3 passes, cela n’empêchera pas son équipe de s’incliner face aux Lakers et d’être sweepé. Ces même Lakers qui perdront en finales NBA face aux Knicks. Sous ses ordres, on retrouvera des légendes ou personnes important de la NBA comme Lenny Wilkens, Pete Maravich, Rod Thorn, Paul Silas. Il quittera son poste de coach en 1971-1972 laissant un bilan de 327-291

 

UNE SECONDE CARRIÈRE DE TRADER ET LE HALL OF FAME

Richie Guerin retournera dans son New York natal suite à sa carrière de coach et dans le basket. Ce sera à Wall Street où il débutera une carrière de Trader et finira directeur chez Bear, Stearns & Co. Il prendra sa retraite professionnelle en 2005Puis en 2013, Richie Guerin reçoit un coup de fil de la part du Hall of Fame NBA:

Je faisais les courses avec ma femme, comme d'habitude! Je ne savais pas si c’était vrai ou non, mais à notre retour, de nombreux appels téléphoniques ont suivi, nous avons donc été très heureux.</p> <p>C'est comme si un miracle s'était produit. À ce stade de ma vie, à mesure que vous vieillissez et que vous êtes dépassé à plusieurs reprises, vous commencez à vous demander si cela ne se produira jamais. Évidemment, lorsque cela s'est produit, j'étais extrêmement heureux. Je suis heureux d’être encore ici sur cette terre et de pouvoir en profiter avec ma famille.
Richie Guerin

Il sera introduit au Hall of Fame en 2013, en même temps que 2 anciens Knicks, Bernard King et Rick Pitino.

Richie Guerin a très tôt su ce que serait son destin, son engagement dans les Marines si cher au peuple américain, lui a donné une popularité remarquable.

Un New Yorkais qui a fait vibrer le Garden pendant des années, sans pour autant avoir son numéro 9 retiré au Garden, surement dû à la période où a évolué Richie Guerin. Un joueur et un personnage qui a tout pour lui, il lui manquait juste plus de victoires avec les Knicks pour entrer encore plus dans l’histoire.