Après avoir brillé au début de la NBA dans les années 50, les Knicks entament une reconstruction qui sera longue et difficile. Un homme guidera cette équipe à travers la tempête pour la mener vers la terre promise. Portrait du regretté Eddie Donovan, qui a tout connu avec les Knicks.

UN GARS DU COIN

Eddie Donovan est né en 1922 à Elizabeth, la baie de Newark dans l’état du New Jersey. Il joue au basket dans l’état de New York à l’Université de St. Bonaventure entre 1947 et 1949 et obtient son diplôme en 1950. La NBA est encore naissante, les Knicks de New York participent alors à 3 finales NBA sous les ordres de Joe Lapchick. Pendant ce temps, il devient l’entraîneur officiel de l’équipe de l’université de St.Bonaventure en 1953, poste qu’il quittera en 1961 avec un palmarès exceptionnel. 70% de victoires sur 8 ans, 4 participations au tournoi NIT (un ancien tournoi concurrent de la NCAA, mais avec le même prestige) et 1 participation au finale four NCAA. Le NIT s’est toujours déroulé au Madison Square Garden, à cette époque c’était dans la 3eme version du Madison Square Garden que se déroulait le tournoi.

Pour Eddie Donovan qui ne le sait pas encore, jouer dans cette salle deviendra une habitude dans le futur. Alors qu’il va de succès en succès avec l’Université, les Knicks ont débuté une reconstruction mais n’y arrivent pas. Malgré la présence de joueurs comme Richie Guerin, Carl Braun, la reconstruction prend du temps et Eddie Donovan est appelé pour coacher l’équipe, il accepte et devient coach des New York Knicks en 1961.

(Original Caption) Upsala College, East Orange New Jersey: Photo shows in back row #5 Dave Denton, #15 George Blaney, Coach Eddie Donovan, #17, Sam Stith, and Whitey Martin. Front Ed Burton, #14, #16 Bill Smith and Cleveland Buckner.

LES KNICKS N’Y ARRIVENT PAS, MAIS…

En 1961, l’équipe se nomme encore les Knickerbockers et joue dans l’ancien Garden, les résultats sont mauvais, un pourcentage de victoire aux environs de 30% malgré un Richie Guerin au sommet de son art.

Symbole de ce marasme, c’est en tant que coach adverse que Eddie Donovan assiste au 100 points de Wilt Chamberlain avec Philadelphie le 2 mars 1962.

NEW YORK, NY - 1962: The New York Knickerbockers pose for a team portrait shot in 1962 in New York, NY. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and/or using this Photograph, user is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 1962 NBAE (Photo by NBA Photos/NBAE via Getty Images)

L’équipe va enchaîner plusieurs saisons dans les bas fonds du classements, cependant la direction des Knicks continue de faire confiance à Eddie Donovan. Ils considèrent qu’il a le talent pour rebatir l’équipe et lui donne plus de pouvoir pour mener son projet, il devient General Manager en 1964 tout en restant coach.

New York Knicks Coach Eddie Donovan. May 09, 1961. (Photo by Anthony Calvacca/New York Post Archives /(c) NYP Holdings, Inc. via Getty Images)

C’est à l’été 1964 que Eddie Donovan va faire basculer l’histoire des Knicks à jamais, en supervisant sa première draft et réalisant peut-être le plus grand steal de l’histoire. Avec le 8eme choix du 2nd tour de draft, il choisira un jeune intérieur de Louisiane du nom de Willis Reed. Le gamin est puissant et fort des 2 côté du terrain, n’a peur de rien et joue sa chance à fond. Il tourne à près de 15 rebonds par match, le rookie se permet de mettre 46 points à Wilt Chamberlain et aux Lakers, puis de finir rookie of the year. Eddie Donovan et Willis Reed vont très vite devenir proche sur et en dehors du terrain, Eddie Donovan ne le sait pas encore mais il a trouvé l’homme providentiel pour les Knicks.

(Original Caption) Willis Reed, New York Knicks basketball player, is shown in a posed action shot, holding a basketball.
reed_0

La même année en 1964, il décide de recruter un coach pour se concentrer sur le post de General Manager et recrute l’ancienne star des années 50 des Knicks, Harry Gallatin. Il ne restera qu’une saison au total avec d’être remplacé par un autre ancien Dick McGuire. En 1965, avec le scout Red Holzman, il draft Bill Bradley et recrute également Dick Barnett. Grâce à Reed et McGuire l’équipe retrouve les playoffs en 1967 après 7 années de disette, Eddie Donovan veut que les Knicks développe un jeu ou la circulation de la balle va vite et la pression défensive permanente, ce style de jeu aura un impact à long terme sur le club.

L’ARCHITECTE D’UNE DYNASTIE

C’est en 1967, que Eddie Donovan va donner forme à la futur dynastie des Knicks qui remporteront 2 titres dans les années 70. Lors de la draft NBA 1970, il choisit 2 futurs Hall of Famers avec Walt Frazier et Phil Jackson. Eddie Donovan décide de se séparer du coach Dick McGuire et promouvoir le légendaire coach et futur Hall of Famer Red Holzman.

1974:  Head coach Red Holzman of the New York Knicks instructs his players during an NBA Game at Madison Square Garden in New York City, New York. NOTE TO USER:  User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and/or using this Photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. (Ken Regan/NBAE via Getty Images)
walt-frazier
0_117tCf3m1fixHmph

Ainsi, l’équipe dépasse la barre des 50% de victoires à la fin de l’année 1968, du jamais vu depuis 1959, et restera au dessus pendant 7 saisons sous Red HolzmanEddie Donovan achève son chef d’oeuvre en 1968 en récupérant via un trade la pierre manquante à l’édifice, le futur Hall of Famer Dave Debusschere en provenance des Pistons. Ce trade décalera Willis Reed au poste de pivot, la suite on la connaît.

Cependant, Eddie Donovan assistera au sacre de son chef d’oeuvre de chez lui. Alors qu’il est considéré à l’époque comme le meilleur dirigeant de la NBA et Red Holzman le meilleur coach, il souhaite se rapprocher de sa famille et quitte les Knicks en mars 1970 pour devenir General Manager des Buffalo Braves (futurs Clippers). Quelques mois plus tard, les Knicks remportent leur premier titre face aux Lakers de Chamberlain, Jerry West et Elgin Baylor.

UN TALENT CERTAIN DE GENERAL MANAGER

Eddie Donovan prend en main, en 1970, la toute nouvelle équipe des Buffalo Braves. Les Braves effectuent la première saison de son histoire en 1970, avant de déménager à San Diego sous le nom de Clippers en 1978. C’est via l’expansion draft que l’équipe débute son histoire. En 1972, Eddie Donovan obtient le 2nd choix de draft et choisira Bob Mcadoo, futur Hall of Famer, dans une draft où l’on retrouvera seulement en 12eme place Julius Erving. L’équipe participera à ses premiers playoffs en 1974 et Eddie Donovan remporte le titre de Executive of the Year la même année.

Depuis la retraite de Willis Reed, les Knicks n’y arrivent plus et demande à Donovan de revenir au poste de GM, pris depuis par Red Holzman qui veut arrêter. Donovan revient alors en 1975 et nomme Willis Reed comme coach. Malgré des bons résultats, ce dernier froissera le propriétaire lors d’une discussion et … sera viré.. Red Holzman revient mais cette période restera une période de transition difficile pour les Knicks.

micheal_ray_richardson_1
cartwrigt
image2

Eddie Donovan effectue quelques mouvements qui marqueront la franchise via la draft. En 1978, il draft Michael Ray Richardson devant Larry Bird avec le 4eme choix de draft. EN 1979, c’est Bill Cartwright qui rejoint les Knicks via la draft et en 1980 Mike Woodson et Kurt Rambis arrivent. Mais avec un manque de résultat, son influence sur le club faiblit face à l’ascension de Dave Debusschere, il sera rétrogradé au poste de Président du personnel mais il effectuera un dernier mouvement qui marquera le club, en recrutant Hubbie Brown comme coach en 1982. Il restera président du personnel jusqu’en 1985 avant de devenir vice-président de son Université St. Bonaventure jusqu’à sa retraite en 1994.

WILLIS REED L’ACCOMPAGNE AU SUCCÈS ET À SON CRÉPUSCULE

Eddie Donovan était marié à Marjorie et eurent 5 enfants, l’un de ses fils Sean était le conseiller financier de l’ami de la famille, Willis Reed. En 2000, Eddie Donovan fera un AVC et sera sous traitement à vie ensuite.

Ma philosophie du basket peux se résumer à un désire et un effort d'équipe.
Eddie Donovan

Cependant et secrètement, il cessera de prendre son traitement et demandera à Willis Reed de venir un vendredi de janvier 2001, son ami qu’il n’a pas vu depuis quelques années.

Je ne savez pas que la fin était proche. Il était vif, parlait et rigolait au sujet de ma draft. Il m'a beaucoup remercié pour ma visite. Je lui ai dit que j’avais l’impression de faire partie de sa famille. Eddie faisait partie de ma vie depuis que je suis à New York. "
Willis Reed

Le lendemain, Eddie Donovan s’éteindra, laissant 5 enfants, 14 petits enfants et sa marque sur la NBA comme l’un des plus grand dirigeant de l’histoire et des Knicks certainement. Pas intronisé encore au Hall of Fame NBA, il l’est pour son université de St.Bonaventure.

La non introduction d’Eddie Donovan au Hall of Fame NBA surprend encore aujourd’hui au vu de ses succès incontestables en tant que coach et dirigeant en NBA. Eddie Donovan a été un personnage important, souvent principal responsable du succès des Knicks des années 70, il couvre 20 années dans l’histoire des Knicks à des postes stratégique, ce qui fait de lui l’un des personnage les plus importants de l’histoire des Knicks.

Il est rare dans l’histoire de la NBA de voir un dirigeant avec un tel talent que l’on peut définir par la capacité d’assembler les bons éléments, l’efficacité dans le choix des talents, mais pour Eddie Donovan à cela s’ajoute l’immense talent des joueurs membres recrutés. Willis Reed, Red Holzman, Bill Bradley, Walt Frazier, Bob McAdoo, Micheal Ray Richardson…. la liste n’est pas exhaustive… Certains dirigeants y arrivent avec de la chance, sur une courte période, mais une telle réussite étalée sur presque 20 ans n’est pas un hasard et valide une certitude, Eddie Donovan était l’architecte de rêve en NBA.