L’été 2018 approche et il est potentiellement historique pour les Knicks. Depuis très longtemps, NY n’a connu pareille situation. Plus 70 millions de dollars sous le cap space l’année prochaine, 7 premiers tours de draft sur les 5 prochaines années, un nouveau front office de haut niveau, un nouveau coaching staff de haut niveau également.

Pendant ce temps à San Francisco, Kevin Durant a réussi son pari et remporté des titres avec les Warriors, plus MVP des finales. Néanmoins, il n’a pas encore le respect qu’il recherche et il le veut, il veut aller au bout de sa carrière et être dans la discussion des plus grand. A l’image de Lebron James, il doit relever un défi impossible et ce défi aujourd’hui c’est New York. Risée de la ligue depuis 15 ans, New York reste le plus ancien club de la ligue, le plus gros marché, le plus exposé, la plus grosse valeur marchande de la ligue et il y a le Garden. A l’heure où cet article est écrit, les playoffs 2019 sont en cours, mais on sait que Kevin Durant a déjà vendu sa maison à Malibu, installe ses business à New York et d’après certains de ses propres coéquipiers…. sa signature à New York serait une formalité. Dans le même temps, les Knicks partent favori pour obtenir le premier choix de la draft et la future star, Zion Williamson. A l’heure où les fans des Knicks rêvent d’une association avec Kevin Durant de Zion Williamson et d’un autre All Star (Kyrie Irving, Mike Conley), nous allons ici expliquer pourquoi il faudra trader Zion Williamson si les Knicks signent Kevin Durant.

LES INTÉRÊTS DE ZION WILLIAMSON

Zion Williamson est encore un universitaire à l’heure de l’écriture de ses lignes, mais il sait depuis longtemps que son futur est en NBA sans aucun doute. Dans la situation de Zion Williamson, comme tout être humain on imagine, pense, ambitionne son avenir et parfois sa carrière. Avec une telle côte, il est certain que Zion Williamson a déjà une ambition, un plan de carrière en tête et pour cela il a des personnes que le conseillent officieusement, des exemples à suivre et prochainement un agent qui s’en occupera. Alors qu’on est un joueur du calibre de Zion Williamson, futur 1er choix de draft et phénomène annoncé, les modèles de carrières que l’on a, ils s’appellent Lebron James, Kobe Bryant, Kevin Durant, etc… Pour atteindre son but, on a besoin de temps de jeu, de ticket shoot, d’être le visage de la franchise, désigné comme le leader et d’avoir une équipe construite autour de soi.  

Lors des entretiens préalable à la draft, imaginez un instant que l’on annonce à Zion Williamson qu’il devra accepté d’être la 2nd option offensive de l’équipe, que les équipes marketing mettront Kevin Durant davantage en avant que vous, que dû à l’expérience de Durant, c’est bien lui qu’il faudra écouter ans le vestiaire et les moments chauds. Zion Williamson ne se présentera pas aux équipes NBA en voulant faire bonne figure pour que les équipes veulent bien le drafter, non, il choisira où il veut aller pour avoir la meilleure carrière possible. Et on ne draft pas quelqu’un qui ne veut pas venir, car lorsque l’on négocie son trade ensuite, on est en position de faiblesse. Il faut garder à l’esprit que Zion Williamson doit aller quelque part où il sera la superstar, où le club construira l’avenir autour de lui, sinon il partira et cela les clubs et GM’s en sont bien conscient.

Il ne pourra se développer comme il le souhaite avec 2 all stars voulant gagner le titre à tout prix et rapidement. Il a besoin aussi d’apprendre et de se construire, ca serait une erreur de croire qu’il apprendra vite auprès de 2 all stars. Il est certain que cela aidera, mais regardez les Knicks aujourd’hui qui ont leur coaching staff structuré et organisé pour favoriser le développement des jeunes. Cela passe par le type d’entraînement, le rapport avec les joueurs, le niveau d’exigence, propice au développement de jeune star. Mais avec 2 superstars impatientes qui ne tolèrent pas des erreurs de jeunesses en playoffs dû à une mauvaise décision, cela devient un casse tête et un endroit non propice au succès de Zion Williamson.

L’INTÉRÊT DES KNICKS

Lorsque l’on parle de sport professionnel et de joueurs, il est approprié de parler en investissement pour un club. En général, un club a un projet pour un joueur et y alloue des éléments pour atteindre cet objectif. Salaire, rôle défini dans une équipe, entraînement adapté pour augmenter le niveau d’un joueur, son expérience et donc sa valeur marchande. Un peu comme dans 2K quoi.

Quelle est la valeure marchande d’un premier choix de draft? Il permet de choisir le meilleur joueur de sa génération et potentiellement avoir un joueur ultra dominant à l’avenir, si on a le staff qu’il faut. C’est aussi une puissante monnaie d’échange, qui correspond à un joueur ultra talentueux, très jeune et en très bonne santé. En gros, un premier pick de draft, permet presque d’être échangé contre n’importe quel package dont on a besoin. Un All-Star, un groupe de plusieurs joueurs talentueux, un choix de draft plus bas avec un choix de draft futur… bref la côte est très haute. L’autre valeur d’un premier choix de draft et le potentiel du joueur pour le club qui le drafte. A condition qu’il mette en place un environnement propice à son épanouissement et développement, vous obtenez un All Star ou une superstar dont vous serez la seule équipe à pouvoir proposer un contrat max après son contrat rookie.

Alors que va devenir la valeur de Zion Williamson si les Knicks le draftent et signent Kevin Durant, voir un 2nd All Star. Dans ce scénario, Kevin Durant sera clairement le patron de l’équipe avec un objectif pour lui de remporter le titre sous 3 ans. Kevin Durant acceptera de venir à New York si il a la garantie des dirigeants de construire une équipe pour atteindre cet objectif. Dans ce scénario, l’équipe ne pourra être propice au développement de Zion Williamson et le temps de la formation des jeunes (comme actuellement) sera révolu, car gagner le titre sera la priorité.

Zion Williamson ne deviendra pas avant des années la superstar à quoi il est destiné, son jeu ne se développera pas aussi vite que dans une équipe construite autour de lui. Si au bout de 2-3 ans les Knicks se décident à le trader, que pourront-ils récupérer en échange? Beaucoup moins de choses qu’avant qu’il débarque sur les parquets NBA. En terme d’investissement, on appelle cela une dépréciation de celui-ci et les GM’s avisés en ont très bien conscience. Regardez la valeur des top picks de draft des Sixers qui les ont sacrifiés pour développer Embiid et Simmons…. Marquell Fultz, Jahlil Okafor, Nerlens Noel….  Si on garde un top pick de draft dans une équipe qui vise le titre… on fait chuter sa côte…

495498048-e1464382696449
usa_today_10338307.0

QUELLE OPPORTUNITÉ SI LES KNICKS SIGNENT KEVIN DURANT ET RÉCUPÈRENT LE 1er CHOIX DE DRAFT?

Tout d’abord, quelle stratégie pour les Knicks? Construire par la draft ou la free agency? Malgré répéter depuis 2 ans vouloir se construire par la draft, on imagine difficilement les Knicks faire la fine bouche si Kevin Durant frappe à la porte. Car, ce qui est historique cette année, c’est que Draft ou free agency, les Knicks ont d’énormes capacités dans les deux cas et cela grâce au travail extraordinaire de Scott Perry. Les Knicks ont voulu un coach savant faire monter en compétence ses joueurs, David Fizdale a fait apparaître tous ses joueurs cette année dans les journaux en leur permettant de réaliser performances et de progresser. Noah Vonleh , Alonzo Trier, Luke Kornet, Kadeem Allen, Kevin Knox, Emmanuel Mudiay…Faire monter la côte pour mieux trader, une recette bien connue… Si les Knicks signent Kevin Durant, signent aussi un 2nd All Star de très haut niveau il devront alors trader leur premier choix de draft. Au vu du calibre de celui-ci, des choix de draft à venir ou des jeunes qu’il pourrait ajouter, les Knicks se retrouvent alors avec un Big 3 de haut vol. Tout est alors imaginable, les Pelicans ne serait-ils pas partant de reconstruire leur équipe autour de Zion Williamson avec un tour de draft supplémentaire et d’envoyer Anthony Davis en échange…..? Kevin Durant, Anthony Davis ensemble… d’autres All Star voulant le titre, serait ravi de devenir les roi des New York…

636375336380845857-Steve-Mills
Q6DCAWCSMRHUFISMFJKYHEVZVA

Le cas d’école pour cet exemple et le retour de Lebron James à Cleveland en 2014. Kyrie Irving était déjà bien installé, les Cavs obtiennent (encore) le premier choix de draft et choisissent naturellement la superstar Andrew Wiggins, mais voilà, coup de tonnerre, Lebron revient pour gagner un titre et veut l’équipe pour. Comment Wiggins aurait pu se développer à côté de James…? L’objectif n’était plus là, il a donc été échangé aux Wolves contre Kevin Love, on connaît la suite. En 2007, Boston qui était dans les bas fond de la ligue depuis des années obtient le 2nd choix de draft. Paul Pierce est là, Kevin Garnett s’apprête à signer, les Celtics choisissent Kevin Durant et les dirigeant de Seattle, Sam Presti et … Scott Perry, envoient à Boston Ray Allen. Les Celtics sont champions l’année suivante. Pendant ce temps, Seattle déménage à OKC et peut développer ses jeunes talents à forte valeurs, Kevin Durant, James Harden, Russell Westbrook. Si l’on regarde les dernières drafts, on peut voir que les premiers choix de drafts ayant réussi, avaient un environnement favorable à leur épanouissement. Anthony Davis, Kyrie Irving, Karl Anthony Towns…Même si il est détesté par les fans, il faut donner du crédit à James Dolan d’avoir pris du recul sur la gestion des Knicks depuis l’arrivée de Phil Jackson, d’avoir viré celui-ci au bon moment et d’avoir laisser les clés à l’expérimenté et compétent Steve Mills. Celui-ci a recruté Scott Perry, qui mériterait le titre de GM de l’année en mettant les Knicks dans une situation presque inédite dans l’histoire de la NBA.

New York est à nouveau crédible et bien géré, il manquait juste cela dans The Mecca. Les fans des Knicks sentent enfin le vent tourné et sont animés par les plus grands fantasmes d’association de Zion Williamson avec des superstars. Ce scénario ne sera pas efficace, mais rassurez vous car les Knicks sont absolument les mieux placés pour atteindre le succès par toutes les façons possibles. .

Prêt pour un été tonitruant, soyez-le, ressortez vos maillot poussiéreux, imaginez ce que ressentent les fans des Warriors depuis 5 ans… Ca va vous arrivez…mais en bien plus fort car c’est New York!!