L’histoire des Knicks c’est aussi l’histoire de l’Amérique et de ses différentes époques aux USA. Très tôt, la NBA est apparue attractive pour les investisseurs et hommes d’affaires, encore plus à New York, ou Ned Irish et son Madison Square Garden on fait décoller le basket aux USA et dans le monde. 

Alors que la valeur marchande des Knicks vient dépasser les 4 milliards de dollars (2020), retour sur les propriétaires des Knicks depuis 1946 à aujourd’hui, ils sont 6 !

NED IRISH (1946 – 1973)

Ancien journaliste, Ned Irish couvre un match de basket universitaire et prend conscience du potentiel de ce sport qui ne réunit pourtant jamais plus de 1000 spectateurs. L’histoire raconte que la petite salle était tellement pleine que Ned Irish a dû passer par la fenêtre et déchirer son pantalon. Mais quand en pleine dépression américaine, il doit organiser un spectacle sportif avec le propriétaire du Madison Square Garden, Ned Irish choisi le basket Universitaire et envoi ce sport dans une autre dimension. Le “Father of Big Time Basketball” est devenu plus tard le patron de la place forte du basketball américain, le Madison Square Garden et il fondera les Knickerbockers de New York en 1946. A ses yeux, les Knicks étaient “une déduction fiscale”, il vient de créer une franchise sportive historique, qu’il conservera jusqu’en 1973 après avoir connu avoir tout connu avec eux, et notamment 2 titres.

ALAN N.COHEN (1974 – 1977)

Après l’armée, Alan Cohen rejoint Warner Media et devient responsable de plusieurs labels musicaux dont le fameux Atlantic Records. Il investit déjà dans le sport en faisant l’acquisition, avec un groupe d’investisseurs,  des New York Cosmos. Il réalise l’exploit de faire venir la superstar Pelé et aussi Franz Beckenbauer. Il devient propriétaire et président de Madison Square Company en 1974, il en sera propriétaire jusqu’en 1974 après quoi il rachète les Nets et met Dave Debusschere en tant que Président. Il vend ces derniers (ou s’en débarrasse) en 1983 et achète les Boston Celtics avec qui il remporte plusieurs titres avant d’intégrer l’administration de la NBA, il sera notamment un des instigateurs du salary cap.

CHARLES BLUDHORN (1977 – 1994)

Charles Bludhorn prend la tête d’un conglomérat ayant une stratégie très diversifiée, dans un seul but de profit, Gulf & Western. Personnage marquant et iconique de l’amérique d’après guerre, du rêve américain, Bludhorn fera notamment l’acquisition de la Paramount sur les conseils de Sumner Redstone, ce qui aura un impact plus tard dans l’histoire des Knicks.

Charles Bludhorn était un personnage si important aux USA qu’il sera la source d’inspiration du personnage principale du Parrain.

SUMNER REDSTONE (1994 – 1994)

L’un des homme les plus puissant du monde de la télévision, Sumner Redstone, qui est devenu le propriétaire du géant VIACOM (MTV, Nickelodeon, …) rachète Gulf & Western en 1994 et notamment la Paramount. Mais afin d’alléger la transaction, il décide de se séparer de quelques actifs de la firme, dont les Knicks. Ainsi, il n’aura été propriétaire des Knicks quelques mois, avant le début de l’ère Dolan.

CABLEVISION & ITT (1994 – 1997)

Cablevision, le câblo opérateur géant originaire de Long Island (NYC) saute sur l’occasion avec ITT. La joint venture achète ainsi les Knicks, les Rangers et MSG Network, détenue en majorité par Cablevision. Cette société a été fondée par un homme parti de rien, charismatique et homme d’affaire talentueux, un certain Charles Dolan.

CABLEVISION (1997 – 2010) 

ITT qui avait investi initialement 300 millions de dollars, voit ses parts valorisées et fait une prise de bénéfice en revendant sa participation pour près de 600 millions de dollars à Câblevision. La société fondée par Charles Dolan devient alors l’unique propriétaire de la franchise, Charles Dolan positionne alors à la tête de l’administration du Madison Square Garden, des Knicks et des Rangers, un de ses 6 enfants, James Dolan.

MADISON SQUARE GARDEN COMPANY ( 2010 – 2020)

En vue de la vente des activités de Cablevision, Charles Dolan restructure son empire et fonde la société Madison Square Garden Company. Cette société poursuivra l’exploitation de salle de spectacle à travers le pays (Madison Square Garden, Forum Inglewood, Chicago Theatre, Radio City Music Hall) ainsi que les équipes évoluant au Garden dont les Knicks. 

Cette opération a lieu afin de garder le Madison Square Garden et ses activités dans la famille Dolan, car le reste de l’empire Dolan sera vendu à … Patrick Drahi, CEO du Groupe Altice. Un peu plus et, oui, les Knicks auraient été français. C’est alors officiel, le CEO de MSG Company est James Dolan, seul à bord dorénavant.

MADISON SQUARE GARDEN SPORT COMPANY (2020 ???)

Fin 2019, James Dolan a officiellement annoncé la scission en 2 entités distinctes de Madison Square Garden Company. L’une dédiée à la gestion des salles de spectacle à travers le pays, l’autre se concentrant sur la partie sportive. Cette scission doit prendre fin au premier trimestre 2020, à l’écriture de cet article, on ne sait le nom, ni les dirigeants de cette entité. Cette opération a lieu dans un contexte où James Dolan est décrié, détesté depuis des années par les fans des Knicks, avec pour bilan des résultats catastrophiques depuis sa prise de pouvoir. Néanmoins, les Knicks reste la franchise avec la plus grosse valeure marchande de la NBA. 

Et la dernière fois qu’une telle scission avait eu lieu… c’était pour mieux revendre….