A New York il est craint, tel un vieux démon, un cauchemard devenu réalité qui rappelle de terrible souvenir. Le début de la fin pour les Knicks au 21eme Siècle. Isiah Thomas est l’un des plus grand joueur de l’histoire de la NBA et  aussi un homme ayant une réputation sulfureuse. Découvrons son parcours et histoire aux Knicks.

 

UN ICONE, UNE LEGENDE NAIT A CHICAGO

Isiah Thomas est né en 1961 à Chicago et à grandit dans le quartier très pauvre et difficile de West Side. Il est le dernier d’une fraterie de 9 enfants, son père travaille pour un celèbre fabricant des machines agricoles et il devient le premier superviseur afro- américain de l’entreprise. Sa mère dirigeant le centre de jeunesse d’une église catholique. Isiah commence à jouer dès l’age de 3 ans au basket et grandit dans ce quartier noir américain des années 60, où crime, violence, drogue, chômage en faisant un des quartier les plus difficiles des USA. Chicago est ville très dure et depuis, même si d’autres légendes ont emergées en NBA (Derrick Rose, Dwayne Wade), Isiah Thomas reste un icone de la ville. Il compris très vite qu’il devra travailler dur pour s’en sortir, prenant exemple sur ses parents notamment. Mais l’usine où travaillait son père ferme, ce dernier trouve un poste de concierge qui l’ennui, le démoralise, l’emmène vers une dépression. Cette dépression violente plongera toute la famille dans le désaroi après que le père d’Isiah Thomas abandonne toute sa famille, et laisse sa femme seule en charge de 9 enfants.

Isiah Thomas grandit et continue de jouer et s’entrainer au basket, arrivé à l’adolescence, il parcourt 1h30 afin de pouvoir jouer et s’entrainer avec l’équipe de Saint-Joseph qu’il va mener au titre de champion de l’Illinois en 1979. Cette année là, il est nommé au McDonald All American et est considéré comme le meilleurs lycéen du pays. Hésitant avec DePaul et l’Université d’Indiana, il choisit finalement cette dernière université malgré la réputation du coach Bob Knight, les propres membres de sa famille feront tout pour l’empecher de choisir les Hoosiers. Bob Knikght est réputé pour son autoritarisme, sa discipline et qu’aucun, aussi talentueux qu’il soit, n’est au dessus de sa phylosophie de jeu.

De vives tensions apparaitront entre Bob Knight et Isiah Thomas et finalement, grâce à son talent, Thomas obtiendra le respect de Bob Knight qui le laissera diriger l’équipe. Les victoires s’enchainent pour l’Université d’indiana grâce à Isiah Thomas et à son ailier scoreur, Mike Woodson, futur coach des Knicks. En 1981, Isiah Thomas sera nommé All American NCAA, meilleur joueur du Final Four NCAA avec au bout, le titre de 1981 face à North Carolina avec James Worthy et Sam Perkins. Après le lycée, Isiah Thomas est chapion à l’Université et considéré comme l’un des meilleurs joueurs, de quoi se lancer dans une carrière pro et se présenter à la draft de 1981.

Lorsque Bob Knight visita la famille Thomas pour le convaincre de le rejoindre, des membres de la famille voulant à tout prix voir Isiah rejoindre DePaul, avaient vivement attaqué verbalement Bob Knight lors de sa visite. Le destin fera que le numéro 1 de cett draft 1981 soit un joueur de DePaul et répondant au nom de Mark Aguirre, futur coéquipier de Thomas aux Pistons. Une draft qui ne rentrera pas dans l’histoire, on y retrouve Tom Chambers, Buck Williams, Larry Nance ou encore Danny Ainge. Isiah Thomas débutera sa carrière exceptionnelle de joueur en participant au All Star Game de 1982, un début de carrière de rêve pour celui sera un des meilleurs joueurs des années 80.

Avec les Pistons très vite, il affirmera son leadership dans le vestiaire, devenant le vrai patron de l’équipe et étant adoré par le front office des Pistons. Avec Bill Laimbeer dans la raquette, notamment, les Pistons jouent un jeu dur, parfois vicieux, l’ère des Bad Boys arrive. Après une série de playoffs épique en 1984 contre les Knicks de Bernard King, les Pistons reviennent en playoffs mais se heurtent aux Celtics de Larry Bird en finales de conférences de 1985. En 1987, les Pistons de Detroit peuvent prendre leur revanche dans le Game 5, mais sur une erreur de Thomas et une interception de Larry Bird, la série bascule.

Les Pistons accèdent enfin aux Finals NBA face aux Lakers de Magic et de Jabbar en 1987, mais Isiah se blesse lourdement à la cheville, ce qui ne l’empcchera pas de scorer 25 points dans le troisième quart temps mais les Lakers décrochent un game 7 et remporte alors le titre. Enfin en 1988, après avoir battu Boston puis les Bulls de Michael Jordan en finale de conférence, les Pistons retrouvent les Lakers en Finale qu’ils vont sweeper en 4 matches. L’année suivante, il s affrontent les Trail Blazers de Portland en finales NBA et effectuent le back-to-back en remportant leur 2nd titre.

Les Pistons continueront de dominer les débats, mais ne pourront lutter avec les Bulls de Chicago qui remporteront le titre la saison suivante. Les deux équipes se détestent et cette rivalité aura des conséquences dans la carrière de Isiah Thomas. La Dream Team de 1992 est en construction, alors que Bird et Magic essaie de convaincre Michael Jordan de les rejoindre, Jordan posera ses conditions, il sera notamment hors de question que Isiah Thomas soit de l’aventure. His airness finira par avoir raison et fera exploser la NBA aux yeux du monde aux JO de Barcelone pendant que Thomas ne participera pas aux JO de 1992. Une rupture du tendon d’achille survenant en 1994 viendra mettre un terme, à la carrière de celui qui aura battu dans sa carrière Larry Bird, Magic Johnson, Kareem Abdul Jabbar et Michael Jordan. Avec la motivation de devenir dirigeant, il doit alors intégrer le front office des Pistons. Mais dans un certain mystère, il va s’en retrouver écarter, le signe d’une carrière de dirigeant qui ne commence pas dans les meilleurs conditions…

UNE NOUVELLE CARRIERE DE DIRIGEANT

Réputé pour son excellent relationnel, Isiah Thomas est très apprécié et séduit propriétaires et partenaires avec une aisance innée. En 1994, les franchises des Vancouver Grizzlies et les Toronto Raptors sont crées, avec Isiah Thomas nommé président pour la franchise de l’Ontario. Il va drafter Damon Stoudamire en 7eme position de la draft de 1994, Marcus Camby en 2nd choix de la draft de 1996 et le lycéen Tracy McGrady en 1997. Malgré ces bons choix, l’équipe ne va jamais vraiment décoller et son statut dans l’organisation est révisé. Un conflit éclate et Isiah Thomas revend ses parts et quitte l’organisation des Raptors. Il se lance alors dans une carrière d’analyste NBA sur NBC.

Déterminé à réussir dans la direction d’organisation sportive, il devient le propriétaire de l’ancienne ligue mineure américaine en 1998, la CBA (équivalent de la G-League). Avec l’arrivée d’Internet, il promet alors aux propriétaires de franchises des projets, sponsors et profits records. Il se retirera de la direction en 2000 pour prendre le poste de coach des Pacers et la CBA sera en faillite, obligeant David Stern et la NBA à créer la NBDL. Les propriétaires de franchises ont le sentiment d’avoir été abusé par Isiah Thomas et garderont tous un souvenir amer de celui-ci.

Entre temps, Isiah Thomas est intronisé au Hall of Fame aux côtés de Bob McAdoo en 2000. C’est cette année qu’il décide de quitter la direction de la CBA pour prendre le poste de coach des Pacers d’Indiana, prenant la suite de Larry Bird. Avec de jeunes talents comme Jermaine O’Neal, Ron Artest, Al Harrington autour de Reggie Miller, les Pacers n’arrivent pas à maintenir le niveau qu’ils avaient auparavant et ne passent pas le premier tour des playoffs sous le coaching de Isiah Thomas. En 2003, Larry Bird revient aux commandes de la franchise des Pacers et nomme Rick Carlisle comme coach en place de Isiah Thomas. Ayant séduit le propriétaire des Knicks James Dolan , Isiah Thomas va enfin revenir à la direction d’une franchise, des Knicks qui ont raté ce début de millénaire avec à leur direction Scott Layden.

LES KNICKS CONNAISSENT UNE PREMIERE CRISE, IL CREUSE LEUR TOMBE

Lorsque James Dolan, séduit et charmé par son nouvel ami, place Isiah Thomas à la tête des Knicks, les fans sont sceptiques et la défiance débute entre les fans et Dolan. Néanmoins, Isiah Thomas fera venir Stephon Marbury, légende New Yorkaise qui sort d’une saison All Star, à l’époque ce trade ne peut-être vraiment critiquable à court terme. Stephon Marbury devient plus que jamais un dieu à New York mais débute des soucis psychologiques qui crée des tensions avec le nouveau coach. Isiah Thomas recrute le légendaire Larry Brown, faisant de lui le coach le mieux payé de l’histoire à cette époque. Mais la rigueur de Brown et l’attitude diva de Marbury crée des tensions qui iront jusqu’au licensiement de Larry Brown… Entre temps, Isiah Thomas échange des choix de draft qui permettront la draft de Lamarcus Aldridge, Joakim Noah pour récupérer Eddy Curry, avec le succès que l’on connait. En 2005, à la recherche d’un pivot solide pour consolidé sa raquette, il offre un pont d’or sur 5 ans à Jerome James. Un pivot de 29 ans tournant à 5 point et 3 rebonds par match en carrière… Il en fera de même plus tard avec Jarred Jeffries, qui même si celui-ci aura un apport dans le jeu, il restera un role player, voir un joueur du banc.

Les tensions avec Stephon Marbury pousseront Larry Brown vers la sortie, pou rle remplacer, le coach ayant le plus grand nombre de victoires de l’histoire, Lenny Wilkens . Il débute la saison 2004-2005, mais démissionera au mois de janvier, ce qui provoquera la colère de James Dolan qui exigera des résultats rapide de Thomas. Ceci provoquera alors le retour de Thomas sur le banc en tant que coach. Mais les résultats ne progresseront guère, lors d’un match contre les Nuggets, Isiah Thomas remettra sur le terrain ses anciennes méthodes avec les Bad Boys de Detroit. Il demandera à Mardy Collins de faire une faute flagrante afin de destabiliser les Nuggets, ce qui aura pour conséquence de provoquer l’une des plus grande bagarre de l’histoire du Garden et de la NBA. Dans les coulisses, Isiah Thomas est accusé de harcèlement sexuel par Anucha Browne Sanders, qui sera licenciée pour … s’en plaindre et l’évoquer. Isiah Thomas sera transmis en justice et Madison Square Garden Company devrait versé plus de 10 millions de dollars et ré-intégrer Anucha Browne Sanders à son poste ne marketing. Enfin, en avril 2008 James Dolan ejecte Isiah Thomas de la présidence des Knicks en le remplacant par Donnie Walsh qui mènera l’équipe au playoffs. Thomas gardera un poste de consultant auprès de Walsh mais sera interdit d’être en contact ou d’approcher les joueurs.

SA MAUVAISE REPUTATION L’ECARTE DE LA NBA

Isiah Thomas cherche un nouveau challenge et surement à retrouver du plaisir dans le basket, il accepte le coach de l’Université de Floride FIU. Université à laquelle il reversera l’intégralité de sa première année de salaire, n’étant pas là pour l’argent. Il annonce vouloir davantage s’investir dans le consulting des Knicks, ce qui provoquera de vives critiques des fans de l’Université. Il sera remercié après sa 3eme saison, n’arrivant pas à obtenir plus de 11 victoires par saisons.

En 2012, il revient à son poste d’analyste au sein de NBA TV où il apparait régulièrement auprès de l’équipe de prestige de commentateur. Toujours très proche de James Dolan, il devient le président des New York Liberty, l’équipe WNBA détenue par James Dolan. Il nomme Bill Laimbeer comme coach et les Liberty’s terminent la saison régulière à la tête de la conférence Est. Mais ses ambitions de devenir propriétaire majoritaire de l’équipe ne plaisent pas à la WNBA qui trouve un accord avec Thomas qui refuse à ses ambitions.

MALGRE SA REPUTATION, IL RESTE UN HOMME D’AFFAIRE A SUCCES ET UN PHYLANTROPE

Possédant plusieurs sociétés, un très grand réseau grâce à son relationnel et son sens des affaires, Isiah Thomas est investis dans plusieurs business. Il est engagé également depuis toujours dans des oeuvres caritatives, des causes et notamment le soutient et l’accompagnement des jeunes noirs américain. Il sera reconnu notamment par la Martin Luther King Junior Boys fondation, à la fois au niveau national, à Detroit et à Chicago, sa ville natale. Isiah Thomas et père de trois enfants, deux de son épouse et un fils issue d”une relation secrète, qu’il reconnaitra plus tard.

Isiah Thomas est l’un des plus grands joueurs, meneur de jeu de l’histoire, ayant à lui seul battu les plus grandes stars des années 80, sacré à deux reprises en tant que joueur. Un parcours de vie exceptionnel, débuté dans les quartiers les plus pauvres des USA, une situation l’ayant amené à faire preuve de determination. Isiah Thomas a également sû s’en sortir en étant capable de parler à toutes les strates de la société, un grand écart permanent dans la communication. Cet agilité lui permettra d’avoir beaucoup de succès en dehos du terrain, mais sa détermination de réussir à tout prix, genèrera au final de la crainte, lui valant le surnom de “serpent”.

Cette réputation explique surement pourquoi Isiah Thomas reste aujourd’hui un joueur moins cité que Magic et Bird, lorsque l’on évoque les années 80 à talents similaire, voir supérieur. Charmés, séduits par son charisme, les propriétaires lui donneront souvent sa chance, mais derrière cette facade, un manque de compétence évident laisseront une très mauvaise image de lui dans l’univers de la NBA. Même si il récupère des Knicks dont la crise a été amorcée, il enfoncera le clou et les Knicks dans une crise profonde, durable, qui changera l’image, la réputation de la franchise pour longtemps, malgré la période de succès qui suivra son passage. Le passage de dirigeant d’Isiah Thomas aux Knicks reste la pire période de l’histoire des Knicks et une des pires de toute la NBA, un effet amplifié par une franchise en permanence sous le feu des projecteurs.

Isiah Thomas est un personnage extreme, ayant dû développer des capacité exceptionnelles, bien plus que d’autres afin de se réaliser et réaliser ses ambitions. Capable du pire, de tyrannie, d’incompétence tout comme de s’investir sans relache faisant de lui un phylantrope reconnue. “Un serpent est un serpent” dit de lui de Scottie Pippen, imprévisible, un perfectionniste qui fera de lui un génie de réalisme et souvent, une machine à scandale. Isiah Thomas aura détruit l’image des Knicks et laissé un souvenir inoubliable au fans du jeu, faisant de lui un génie terriblement insécurisant.