Dans cet article, nous allons en savoir plus sur le modèle économique d’une franchise NBA en général et la valeur marchande des Knicks plus en détails. On comparera les Knicks avec d’autre franchises pour comprendre comment l’équipe  a la plus grosse valeur marchande de la NBA. Ainsi, on comprendra davantage pourquoi les enjeux d’une franchise ne sont pas toujours sur le terrain et en même temps.. si sur le terrain ça se passerait très bien… Les Knicks serait tellement magnifique…

LA VALEUR MARCHANDE D’UNE FRANCHISE

Commençons tout d’abord par comprendre comment on évalue la valeur d’une franchise NBA. Plusieurs catégorie d’actifs entrent en compte:

  • la valeur immobilière de la salle
  • le marché sur lequel est l’équipe. La ville où elle opère, le potentiel consommateurs de tickets, produits dérivés…
  • la part des revenus des droits TV,  partagé entres équipes NBA dans le cadre des contrats cadres nationaux signés par la NBA avec les chaines de TV. Dans le cadre d’un accord entre les propriétaires, ces sommes sont redistribuées ensuite entre les équipes. Il y a aussi les contrats signés avec les chaines locales à ajouter ici. 
  • la valeur des apports des sponsors
Somme cumulée de chaque indicateur = valeur financière d’une franchise

 

A ces indicateurs principaux, on peut aller plus loin en calculant le revenu moyen par personnes (par rapport au potentiel total du marché), le salaire des joueurs, l’impact des résultats sportifs sur les revenus. Comme quoi, les enjeux d’une franchise ne sont pas toujours que sur le terrain et en même temps.. si sur le terrain ça se passerait très bien… Les Knicks serait tellement magnifique…

LE MADISON SQUARE GARDEN
  • Valeur : 828 millions de dollars.

Le Garden est en plein cœur de New York, riche d’une histoire exceptionnelle est de loin l’enceinte la plus chère de la NBA. Ce sera bientôt la plus ancienne salle après la destruction de celle d’Oakland. 

Refait à neuf, le Madison Square Garden est aujourd’hui une salle aussi moderne que les plus récente salle, mais son emplacement, son histoire en font d’elle une salle unique au monde.

LE MARCHE
  • Valeur: 1,66 Milliards de dollars.

New York a une population de plus de 20 millions d’habitants sans compter les touristes bien sur, les fans à travers le monde.  C’est largement le plus gros marché de la NBA , dans un scénario où l’équipe est performante, imaginez les perspectives financières pour une superstar si il touche un pourcentage sur les produits dérivés par exemple.

Lebron James avait eu 3 rendez-vous en 2010, mais voulant gagner un titre avant tout avait émis des doutes sur le salary cap et la possibilité d’avoir une équipe compétitive. 

DROITS TV
  • Valeur: 600 Millions de dollars

C’est déjà énorme mais ce n’est pas là que les Knicks sont en tète, Boston ou Golden State se rapprochent de 800 Millions de dollars. C’est là que les résultats sportifs impact ce critère.

Imaginons que David Fizdale ramène les Knicks en playoffs, on peut imaginer que cela fera grimper les droits TV de 200 millions de dollars pour les Knicks. 

Ces droits sont un mix des droits TV locaux ainsi que de la redistribution des droits nationaux par la NBA, arbitrée par le bureau des propriétaires.

SPONSORS
  • Valeur: 511 millions de dollars

Là encore, les Knicks sont en haut du panier (…), Boston, Chicago sont par exemple plus proche des 300 Millions de dollars. La taille du marché New Yorkais en est pour beaucoup qui générent une taille d’audience importante pour les annonceurs, la diffusion régulière sur les TV’s nationales. 

A gauche, la liste des sponsors des Knicks avec notamment le sponsor maillot SQUARE SPACE

Au Total, les Knicks valent en février 3,6 Milliard de dollars ce qui en fait la franchise NBA la plus chère depuis 3 ans loin devant les autres.

James Dolan obtient ce classement grâce au MSG, à la taille du marché et par conséquent à l’attractivité générée pour les sponsors. Madison Square Garden Company possédant toutes les équipes évoluant au Garden et exploitant les droits, L’avantage pour James Dolan d’avoir le Garden pour mutualiser les coûts tout en multipliant les bénéfices avec ses différentes entités est énorme, car le marché reste énorme pour les autres équipes également. (Rangers en NHL par exemple)

  • MARCHE
  • MADISON SQUARE GARDEN
  • DROITS TV
  • SPONSOR
  • Marché
  • Salle
  • Droits TV
  • Sponsors

LES ENJEUX DES TRADES

En se positionnant d’un point de vue business et surement de James Dolan, prenons le cas du transfert de Carmelo Anthony en 2011. Sportivement ce trade a été très controversé, surement à juste titre. Une équipe régénérée avec Stoudamire entourée de jeunes talentueux, Mike d’Antoni mettant en place son jeu, les victoires s’engrangent avec un Raymond Felton donnant du rythme et du spectacle.

En reprenant les indicateurs de valeurs d’une franchises vu plus haut, imaginons l’enorme impact business de l’arrivée de Carmelo Anthony. La vente de maillot n°7 explose à travers le monde, Melo de retour chez lui c’est un story telling permettant de braquer les projecteurs sur la franchise. Qui dit plus de projecteurs dit des emplacements publicitaires plus élevés pour les sponsors.

D’autres part, le prix des places a été augmentés de 50% avec l’arrivée de Carmelo Anthony….. sur une foule de 20 000 personnes…avec 41 matchs à domiciles par saison… Alors d’un coup, avec une vision globale, on comprend les enjeux d’un salary cap pour la compétitivité de la ligue. Sans salary cap, les Knicks auraient les moyens d’avoir les meilleurs joueurs de la ligue dans son effectif. .  On se dit aussi que les 25 Millions annuels de Carmelo Anthony sont largement mérités d’un point de vue business. 

Les 5 franchises les plus chères (en millions de dollars)

  • KNICKS
  • LAKERS
  • WARRIORS
  • BULLS
  • CELTICS

Les 5 franchises les moins chères (en millions de dollars)

  • BUCKS
  • WOLVES
  • HORNETS
  • GRIZZLIES
  • PELICANS

L’ÉNORME POTENTIEL DES KNICKS

Les Knicks ont tout pour être la plus belles franchise de toute la NBA, loin devant la plupart des autres villes. Toutes les pièces sont en places mis à part les résultats sportifs. En se mettant dans la peau d’un propriétaire, on comprend mieux la logique de certain trade et notamment la destruction d’une équipe performante au profit de l’arrivée de Carmelo Anthony. Néanmoins, Donnie Walsh déclarera plusieurs années plus tard, qu’il a lui même insisté auprès de James Dolan et Mike d’Antoni, pour faire venir Melo. 

Belle opération financière mais gâchis sportif et frustration dans les tribunes… A Scott Perry dorénavant  d’ajouter la touche manquante aux Knicks, les résultats sur le terrain. Et en faire la plus belle équipe de toute la NBA. 

Evolution en millions de dollars